Stress, anxiété, n’attendez pas le BurnOut !

Mar 5, 2020

Ces dernières années le concept de “chef d’entreprise” a été un peu trop idéalisé par des individus qui aveuglés par les commodités que propose ce statut se mettent des œillères pour ne pas en voir les inconvénients. Cela dit ces contraintes sont bien réelles, et on retrouve de plus en plus d’anciens dirigeant d’entreprise brisés par une ou plusieurs décennies de stress et d’anxiété.

Mais alors le burnout Qu’est-ce que c’est et d’où cela vient-il ?

Eh bien, le concept de Burnout apparaît au milieu des années 1950 grâce à un psychiatre français Claude Veil qui introduit le concept d’épuisement professionnel due, à l’époque, à l’essor de l’industrialisation. C’est Herbert J. Freudenberg, psychanalyste américain, qui nommera pour la première fois ce phénomène d’épuisement “Burnout” ou “Brûlure interne”. Ce n’est qu’au milieu des années 1980 que Christina Maslach a pu le mieux étudier et analyser le burnout, en donnant une définition claire et concise que voici :

Le Burnout est un syndrome tridimensionnel : épuisement émotionnel, déshumanisation et réduction du sentiment d’accomplissement de soi.

Le burnout serait donc la conséquence d’une exposition prolongée à un milieu professionnellement stressant et à un décalage trop grand entre demande et moyens de production.

Et donc, Quels sont les symptômes de cette pathologie me direz-vous ? J’y viens soyez patients.

Tout d’abord, il faut savoir comment se manifestent ces troubles et vous l’aurez deviné les principaux symptômes se manifestent lors de périodes de stress plus ou moins intenses et de plus ou moins longue durée.

Ici, on différencie les degrés de stress comme ceci:

Le stress banal : Période de stress courte allant de une à plusieurs dizaines de minutes avec reprise normal des fonctions corporelles.

L’hyper stress : Période de stress prolongée peut aller de quelques jours a plusieurs mois. Arrivée des symptômes physiques avec un état général en dégradation (perte de sommeil et d’appétit, maux à répétition, fatigue chronique, crampes, etc.). Le plus important dans cette phase est l’exposition au stress sur une longue période.

Le BurnOut : Ce stade est atteint lors d’une phase d’une ou plusieurs années d’hyper stress. C’est le stade final de la pathologie et en quelque sorte un point de non-retour. Une fois ce point atteint, il ne vous reste qu’une seule solution : Du repos, de la récupération, du soutien et un bon suivi médical.

Il arrive aussi que le burnout soit causé par le tempérament du chef d’entreprise qui, faisant preuve d’une grande détermination et voulant véhiculer une image de forte auprès de ses collaborateurs ou de sa famille s’interdit tout décrochage, accumulant ainsi la pression, le stress et l’anxiété. Ce phénomène mènera dans la majorité des cas à un BurnOut et donc à l’épuisement professionnel et émotionnel de la personne concernée. Selon les cas le temps de récupération moyen indiqué pour un burnout est deux ans sans activité professionnelle. Cette période s’accompagne de forte médication et d’un suivi régulier par un spécialiste aidant à la reconstruction émotionnelle.

Et oui le burnout est une véritable pathologie et non un sujet à prendre à la légère !

En effet, aujourd’hui, et selon l’observatoire du stress au travail cet état d’hyper stress toucherais, un salarié français sur quatre soit environ 12 millions d’individus… Un chiffre qui n’est pas près de baisser étant donné la recrudescence du nombre d’entrants sur le marché du travail en 2019.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

60 outils pour votre micro-entreprise

60 outils pour votre micro-entreprise

Découvrez dès maintenant notre e-book sur les 60 meilleurs outils pour votre micro-entreprise !

Félicitations ! Un cadeau est arrivé dans votre boite mail !