Comment financer les derniers détails de sa micro-entreprise ?

17 Mai 21

L’auto-entrepreneuriat se présente aujourd’hui comme le choix de plusieurs jeunes actifs diplômés ou qui en ont assez du salariat et qui souhaitent devenir leur propre patron.
Malheureusement, la mise en place de sa propre activité peut exiger bien plus de moyens que ceux prévus initialement. Vous vous retrouvez donc en manque de ressources.

Comment financer votre projet  ? Découvrez ici quelques alternatives pour subventionner votre micro entreprise.

Le micro-crédit facile

Le micro-crédit est un dispositif conçu spécialement pour les personnes ayant du mal à accéder aux financements bancaires classiques. Il est accordé dans le cadre de projets personnels mais aussi professionnels pour la création, la reprise ou la consolidation d’une entreprise et accompagne leurs bénéficiaires dans leur développement. Ainsi, son principal but est de permettre aux entrepreneurs de grandir dans l’auto-emploi.

Le micro-crédit constitue aujourd’hui la solution la plus accessible en matière de financement de projet. Il vous permet d’obtenir des fonds plus rapidement sans trop de protocoles. Vous pouvez donc réaliser un crédit facilement sans vous prendre la tête.

De manière concrète, il s’agit d’un prêt rémunéré au taux moyen de 5 à 9 % accordé aux créateurs de micro entreprise ou aux porteurs de projet de reprise ou de développement d’une activité génératrice de revenus. Ce dispositif vous permet d’obtenir un prêt pouvant aller jusqu’à 10  000 euros remboursables sur une période généralement fixée à 4 ans. Toutefois, vous devez répondre à certains critères :

  • expliquer votre situation en tant que porteur du projet (expérience, compétences, motivation, etc.) ;
  • la nature du projet (implantation ou reprise) ;
  • le rendement du projet (son potentiel, le chiffre d’affaires prévisionnel, etc.) ;
  • et votre capacité de remboursement.

Ainsi, la valeur de votre micro-crédit facile dépendra de ces critères. Si vous n’avez pas réussi à obtenir un crédit de la banque, vous pouvez vous tourner vers les sociétés de microfinance pour bénéficier d’une aide.

La collecte de fonds

Le plus souvent, c’est la première solution qui vous vient à l’esprit : vous tourner vers vos proches. Cette collecte de ressources auprès de son entourage est appelée « love money » (dont la traduction française donne « argent du cœur » ou « capital de proximité »). Il s’agit donc de tirer avantage de vos amis, de votre famille ou de vos relations pour obtenir les moyens nécessaires à la réalisation de votre projet.

L’avantage avec la collecte de fonds est qu’elle vous fait bénéficier d’une exonération ou d’une réduction d’impôts. Si vous bénéficiez d’une aide inférieure à 31  865 euros de la part de votre famille, vous pouvez vous en servir sans payer des droits. Toutefois, certaines conditions doivent être respectées :

  • Le donateur doit avoir moins de 80 ans ;
  • Le bénéficiaire doit être son enfant, son petit enfant, son arrière-petit-enfant ou son neveu (sa nièce) dans le cas où il n’aurait aucun descendant ;
  • Le bénéficiaire doit être majeur et émancipé.

Lorsque vous bénéficiez d’une aide d’un proche, le don doit faire l’objet d’un acte notarié, d’une déclaration de don ou d’un acte sous seing privé. Vous devez également en tenir informé votre centre de finances publiques dans un délai maximum d’un mois.

Les subventions publiques

Depuis plusieurs années, le gouvernement encourage fortement la création de nouvelles entreprises. À cet effet, il a mis en place une panoplie de dispositifs d’aides publiques pour accompagner les auto entrepreneurs dans la réalisation de leur projet. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Souvent cumulables, elles constituent un excellent moyen d’acquérir le financement nécessaire à la pérennisation de votre activité.

L’ACRE

À l’origine, l’ACRE est une aide financière octroyée par le Pôle Emploi pour les chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise. Mais, elle a été aménagée en 2009 pour permettre aux auto entrepreneurs d’obtenir un financement.

L’ACRE a pour principal objectif d’aider les autoentrepreneurs non-chômeurs à bénéficier d’une exonération partielle et progressive de leurs charges sociales pendant un an à la suite de l’immatriculation de votre société.

NACRE

La NACRE est une subvention adressée à toute personne ambitieuse de créer sa propre microentreprise. Elle permet non seulement de monter votre projet et de se structurer financièrement, mais aussi de démarrer votre activité plus efficacement. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les aides de la Commission européenne

L’Union européenne a mis en place un Programme emploi, affaires et inclusion dans le cadre de sa politique d’accompagnement à travers lequel il octroie une large gamme d’aides aux auto entrepreneurs.

Il faut mentionner que l’accord des aides publiques est soumis à la présentation d’un dossier complet et au respect de certaines conditions. Il est donc préférable de vous renseigner auprès des organismes concernés.

60 outils pour votre micro-entreprise

60 outils pour votre micro-entreprise

Découvrez dès maintenant notre e-book sur les 60 meilleurs outils pour votre micro-entreprise !

Félicitations ! Un cadeau est arrivé dans votre boite mail !