Les seniors ont-ils encore l’envie d’entreprendre ?

Publié le 29 Novembre 2019
Les seniors ont-ils encore l’envie d’entreprendre ?

C’est la question que s’est posé l'ADIE, l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique, lors d’une étude mené sur un échantillon de 1000 personnes (par “seniors” on entend plus de 45 ans) allant de 45 à 69 ans. Précisons tout de même que 90 % des “séniors” sondés trouvent aberrant d'être vu comme tel.

Nos seniors ont-ils des cheveux blancs à se faire ?

Eh bien non, car les résultats de l’étude sont sans appel avec plus de 70 % des personnes interrogés qui se déclarent encore aptes à se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Cela s’explique par le fait que les “seniors” ont une expérience professionnelle poussée, des socles de compétences qu’ils maîtrisent parfaitement et, pour certains, une envie de nouveauté. Ces silver entrepreneurs sont malgré tout lucides et savent pertinemment qu’il existe des écueils à l’entrée dans le monde de l’entreprenariat. En effet au-delà de 60 ans, c’est l'âge qui est mis en cause avec plus de 40 % des sexagénaires sondés déclarant “ne plus avoir la même énergie” et 30 % d’entre eux pensant plutôt à la retraite. Certains voient même l’entreprenariat comme un risque à leur âge et l’aspect financier est celui qui ressort le plus avec la peur de “tout perdre” sur une mauvaise décision ou tout simplement par manque de financement au départ.

Le contraste est d’autant plus flagrant quand en introduction de l’étude on nous indique qu’un entrepreneur accompagné par l’ADIE sur trois a 45 ans ou plus. Une donnée encourageante quand on sait que moins de la moitié des 55-64 ans ont une activité professionnelle d’autant que l'âge de la retraite est en recul constant.

Voir les autres articles