Le Growth Hacking kezako ?

Publié le 25 Novembre 2019
Le Growth Hacking kezako ?

En temps qu’entrepreneur on a tous fait face à des techniques de Web marketing plus ou moins efficace. Mais rien n’est comparable aux techniques de Growth Hacking (ou Lean Marketing). On nous parle très souvent de tactiques et/ou de stratégies de Growth Hacking mais peu de personnes comprennent vraiment le fonctionnement de ces dernières et encore moins savent les mettent en action efficacement.

Les cas de Growth Hacking réussis sont le résultat de facteurs multiples tel que le leadership, le marketing ainsi que la conception et la gestion de produit. Cela ne dépend ni de la taille de votre équipe ni de la qualité de vos infrastructures. Ces techniques ne sont efficaces que si vous êtes capable de les appliquer à votre structure, avoir une conduite de travail exemplaire et d’utiliser les résultats de vos expériences pour en tirer des conclusions intelligentes.

Quoi qu’il en soit il n’existe aucun plug-in Google Chrome prénommé « Croissance.exe » et pour faire croître votre nombre d’utilisateurs ou augmenter votre taux de conversion de votre entreprise vous devrez mettre en place des stratégies et des méthodes en accord avec votre audience et votre cœur de cible plus précisément.

1) Qu’est-ce que le Growth Hacking (ou Lean Marketing) ?

Le Growth Hacking est en résumé le fait d’arriver à générer beaucoup de croissance en très peu de temps. En effet cette pratique est un savant mélange d’analyse de données, de marketing innovant, d’expériences et de R&D ayant pour unique but est d’augmenter votre nombre de prospects et d’utilisateurs d’un produit ou service. En d’autre termes la croissance de votre entreprise. Pour ce faire il faudra faire appel à des growth hackers. Ces personnes ne se contenteront pas de faire du marketing classique mais utiliserons des méthodes novatrices afin d’atteindre la cible en développant de nouveaux Framework et de nouvelles techniques plus performantes axées sur le bouche à oreille, la viralité tout en utilisant les technologies existantes (Campagnes d’ads, réseaux sociaux, parrainage).

Un Growth Hacker peut être considéré comme un complément vital du spécialiste marketing et il est nécessaire qu’il connaisse absolument tous les domaines du marketing numérique. Il doit être capable de voir au-delà de ce qu’il a déjà appris et vu sur le terrain. Les Growth Hackers grâce à leurs états d’esprits réussissent à innover, à créer de nouveaux procédés qui pourront donner d’excellents résultats en ce qui concerne l’acquisition de prospects et le ROI.

2) En quoi le Growth Hacking est-il innovant ?

Maintenant que vous connaissez les principes de base du Growth Hacking et comment il fonctionne laissez-moi vous expliquer en quoi ce concept est novateur dans le milieu du marketing digital. Pour se faire j’utiliserais divers exemples de tentatives de Growth Hacking réussies et qui ont fait exploser les ventes ou le nombre d’utilisateurs de la marque ou de l’entreprise en question.

Notre premier exemple est le cas de NIKE qui pour le lancement de son modèle VaporFly a invité trois coureurs à venir tenter de battre le record du monde du Marathon qui était alors fixé à deux heures.

Cet événement appelé Breaking 2 était évidemment conçu pour promouvoir le nouveau modèle de NIKE en diffusant le défi sur une multitude de réseaux sociaux de la marque notamment Facebook, Twitter et YouTube. Cette utilisation novatrice du Streaming En direct a été un moyen extrêmement efficace de toucher une nouvelle audience et de consolider le Branding de la marque Nike qui a pour principes fondamentaux de se dépasser.

L’impact de la campagne fût énorme et quelques instants avant la fin de la course le hashtag #Breaking2 avait fait plus de deux milliards d’impressions autour du monde. Ce succès fût couronné par le tournage d’un documentaire réalisé par National Geographic qui mis en lumière la tentative de record.

Ce cas de Growth Hacking est une réussite flagrante car c’est la médiatisation autour de ces chaussures de sport qui a mené à des études appuyant leur efficacité et ainsi boostant largement les ventes de la marque.

Pour en finir avec les différentes innovations dans le domaine du Growth Hacking parlons du cas BuzzFeed. BuzzFeed est une machine de Social Media proposant plusieurs centaines d’articles actualisés quotidiennement et qui attire plus de 190 millions de visiteurs uniques par jours. En écoutant les consommateurs de contenu web ils ont constaté que la majorité d’entre eux se plaignaient de ne pas avoir de contenu divertissant à partager avec leurs amis. Ils ont donc créé un algorithme simple : Détecter la viralité et de proposer des contenus similaires au travers de leur application. Cette initiative leur a permis de se diriger vers de nouveaux sujets et ainsi élargir la gamme d’information partagé via BuzzFeed

Ici BuzzFeed a su écouter les consommateurs de contenu et leur apporter un produit satisfaisant les attentes du plus grand nombre. C’est ici la proximité et l’attention particulière portée aux prospects qui ont été la clé de leur réussite.

3) Quels sont les leviers du Growth Hacking ?

Il existe différentes manières d’actionner une stratégie de Growth Hack, ici je vais vous présenter les techniques les plus simples à mettre en place et les actions à mener si vous voulez vous lancer :

1) Définition d’un ou plusieurs Personas

Cette étape est un incontournable pour pouvoir mettre en place une stratégie efficace. La capacité à analyser votre cœur de cible, pouvoir le segmenter correctement et adopter un discours cohérent propre à chaque segment sont les éléments clés pour le lancement d’une entreprise.

2) Le Search Engine Advertising

Le Search Engine Advertising ou SEA est le fait d’apporter du trafic sur votre site via des mots clés, des liens commerciaux prioritaires dans les résultats de recherche Google ou bien des campagnes sur les réseaux sociaux. Ce procédé vous apportera de la visibilité, des impressions et par conséquent un nombre de prospects potentiel en net augmentation. Cependant il faut gérer ses campagnes minutieusement afin de vérifier au jour le jour les différents KPI ou indicateurs clés recueillis par ces susdites campagnes pour adapter le contenu mis en avant et ainsi créer un tunnel de conversion.

3) La Gamification

Ce concept consiste à transformer les tâches contraignantes pour l’utilisateur en actions beaucoup moins pénible. Il s’agit en fait ici de distraire l’utilisateur afin qu’il ne se rende même pas compte qu’il fait une tâche déplaisante. Cette technique est souvent utilisée lors de la phase d‘adhésion de l’utilisateur pour rendre son expérience plus agréable grâce notamment à des menus personnalisés et une barre d’avancement très graphique. L’User eXperience de votre produit devra donc être irréprochable afin de ne pas générer de taux de rebond trop élevé.

4) Personnalisez votre expérience d’arrivée :

Vos utilisateurs ont des envies et des objectifs différents et si une expérience d’arrivée ne répond pas à ces attentes vous risquez de manquer votre cible et celle-ci va se désintéresser de vos produits. Afin d’éviter cela on utilise les personas précédemment créés pour analyser et répondre aux attentes de vos cibles principales. Vous pourrez ensuite mesurer l’impact de la personnalisation de l’expérience d’arrivée de votre entreprise grâce à des KPI simples tel que le temps passé sur chaque page par un utilisateur ou le ratio visiteurs/CTA actionnés.

Maintenant c’est à vous de jouer !

Les méthodes de Growth Hacking font aujourd’hui parti intégrante de notre quotidien et ce serait une erreur que de ne pas les mettre en œuvre. Vous pouvez maintenant mettre ce que vous avez appris en pratique et n’oubliez pas de mesurer chacun des indicateurs mis en place.

Voir les autres articles