"Freelance" et "Entrepreneurs" quelles différences ?

Publié le 02 Décembre 2019

Il est fréquent de se tromper de termes entre “Freelance” et “Entrepreneur”, car peu de personnes connaissent leurs définitions et ce qui en découle. Mais passons à la suite, car ces deux qualifications bien que omniprésentes dans le monde du travail actuel, peuvent être mal comprises à cause d’idées reçues plutôt tenaces.

Tout d’abord il faut savoir que ces appélations sont intrinsèquement liés et se confondent, c’est-à-dire que l’on peut être Entrepreneur, Freelance voire les deux. Bien sûr, les formes juridiques évoluent et se précisent par la suite en fonction des besoins des intéressés et un freelance qui démarre son activité aura besoin d’un cadre juridique afin d'exercer son métier et donc de passer en statut de micro-entreprise ou d’EIRL par exemple.

Parlons maintenant du Freelance. Cette qualification est souvent considéré comme étant un rôle d'exécutif, car il est en général un prestataire de service auquel on fait appel en cas de grosses réalisation ou simplement quand les compétences au sein de l'équipe manquent.
On entend aussi dire que le rapport au temps entre Entrepreneur et Freelance est différent car contrairement au freelance, l’entrepreneur ne facture pas à la journée ou demi-journée. Ce n’est pas toujours vrai, car il existe aussi des Freelances qui facturent au forfait ou à la mission et qui ne comptent pas leurs heures. Il faut dire que les méthodes de facturation varient aussi d’une entreprise à l’autre et d’un prestataire à l’autre et l’idée qu’un freelance puisse se définir par son mode de facturation est un raisonnement biaisé et fallacieux.

On note que cette différence de perception entre freelance et entrepreneur est aussi observable au niveau du fonctionnement de leur activité. En effet on dit souvent que l’entrepreneur dort en laissant son entreprise fonctionner d’elle-même et générer du profit. Cette dernière affirmation n’est pas tout à fait fausse mais il faut remettre les choses dans leur contexte. Cela n’est valable que pour les services ou un produits de marques mondialement reconnues. Il est évident que pour une entreprise comme Microsoft, son CEO (Staya Nadella) génère en quelque sorte du profit en dormant. Cependant il ne faut pas oublier que les salariés ont un impact majeur en ce qui concerne ce “bénéfice nocturne” et qu’un CEO seul sans employés ne peut en aucun cas se reposer sur ses lauriers en attendant que la rentabilité et le profit viennent à lui.

Dans les exemples cités précédemment on peut observer que la perception des individus joue un rôle majeur dans la compréhension d’un sujet et que la partie la plus visible de ce sujet est souvent pris pour référence applicable à tout un chacun. Cela est autrement plus complexe quand il s’agit de statuts juridiques qui définissent clairement ce qu’un individu peut faire ou ne pas faire dans le cadre d’une activité professionnelle. Pour conclure je dirais qu’il n’y a de différence entre Freelance et Entrepreneur qu’au niveau de l'imaginaire collectif. C’est avant tout un état d’esprit, une envie de se dépasser, de créer, d’entreprendre.

Voir les autres articles